L’arnaque à l’assurance : comment l’éviter?

L’arnaque à l’assurance ou encore l’escroquerie à l’assurance est un acte frauduleux qui est souvent perpétré par l’assuré. Elle peut être volontaire, mais aussi involontaire. La loi française prévoit une peine de 5 ans d’emprisonnement et d’une amende de 375 000 euros pour les escrocs à l’assurance.

Les précautions prises par les assureurs

Il est difficile pour les assureurs de repérer les escrocs. C’est pour cela qu’il faut mener des enquêtes lors de la survenance d’un sinistre. Les enquêtes sont obligatoires. Nul n’est à l’abri de ces malintentionnés, même les compagnies et les agences les plus futées. Plusieurs cas d’arnaque peuvent engendrer un manque de financement voire la banqueroute de la compagnie. C’est pour cela qu’actuellement la somme des indemnisations et rémunérations est évaluée avec précision. Il vaut mieux pour la compagnie d’assurance d’avoir une image sévère auprès des clients au lieu de faire une croix sur leur service à la suite d’un résultat déficitaire. C’est impensable.

Les différents types d’arnaques qu’on peut rencontrer

En premier lieu s’établit l’arnaque involontaire, qualifiée de commune. Celle-ci s’observe tous les jours et bien qu’elle ne profite que peu d’argent, les sommes accumulées risquent de gonfler. Par négligence ou par maladresse, on peut endommager un bien qu’on a fait assurer. On pourrait se faire rembourser, mais certaines personnes sont tentées de commettre intentionnellement le même accident pour recevoir une nouvelle indemnisation. Cependant, si le sinistre se répète souvent ou si l’assuré ne cesse de créer des cas qui justifient des indemnisations, les assureurs finiront tôt ou tard par découvrir l’arnaque. Dans ce cas, l’arnaque effectuée par l’assuré n’est plus involontaire, mais intentionnelle.

Il y a également le cas des fausses déclarations non intentionnelles où l’assuré a oublié de mentionner dans le contrat d’assurance l’élément déterminant. Le cas des déménagements en est l’exemple. Il appartient dans ce cas à ce dernier d’aviser son assureur de son déménagement.

La deuxième sorte d’arnaque est celle dite « organisée ». Elle est perpétrée par des professionnels dans le domaine. Des millions d’euros sont en jeu et les compagnies sont indubitablement en danger. Ces organisations en réseaux sont en vogue depuis quelque temps. L’argent est à disposition, de plus, les risques sont minimes par rapport au cambriolage physique. Cependant, il reste toujours un moyen pour diminuer leur influence en étant prudent, en prenant des alternatives suivant le cas de plus que ces fraudes-là sont sanctionnées par la loi.






Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *