Ampoules à basse consommation : lumière sur l’arnaque

Qui n’a pas pensé à réduire autant que possible les dépenses, en l’occurrence les dépenses en énergie. On pense bien faire lorsqu’on décide d’acheter des ampoules basses consommation. Pourtant, des études ont montré que la durée de vie de ces ampoules, qui pullulent sur le marché, peut ne pas correspondre à celle mentionnée sur l’emballage. Et pire encore, ces produits peuvent être dangereux ou non normalisés.

Le danger représenté par ces ampoules

Le marché propose souvent des produits électriques notamment plus pratiques pour faire des économies d’énergie. Ce sont « les ampoules basse consommation ». Cependant, elles présentent un certain danger, à cause de la présence d’éléments électromagnétiques puissants dissimulés dans ces produits. Notre santé peut être altérée.

Cette lampe n’est pas très écologique, comme osent le prétendre certains fabricants. Et pourquoi? Parce que des champs magnétiques et radios fréquences sont diffusés par ces éléments. C’est le même système des tubes fluorescents et les collisions internes de l’atome de mercure provoquent des rayons UV. Les radiofréquences ont été mesurées et elles peuvent atteindre les 200V le mètre, tout en sachant que la valeur délimitée comme norme maximale étant de 27V le mètre.

Les utilisateurs peuvent être exposés à des problèmes de santé. Le manque de sommeil, une humeur inhabituelle, et surtout, les risques de cancer. La diminution de mélatonine que ces lampes provoquent entraîne le cancer du sein même pour les jeunes femmes. Sans parler de l’hypertrophie de la prostate, du cancer du poumon et celui de l’estomac.

Solutions adaptées sur mesure

Et dire qu’utiliser des lampes à basse consommation pour le respect de l’environnement et de l’écologie est faux. À part la luminosité, il n’est en aucun cas avantageux pour le long terme pour le consommateur. Afin de résoudre le problème, il est indispensable d’utiliser les ampoules LED. Cette nouvelle source d’énergie est plus intéressante. Elles diminuent la consommation de 50 % par rapport à ces dernières. Elles n’émettent pas la moindre onde électromagnétique. De plus, la chaleur est conservée. Ces lampes durent environ onze ans en fonctionnant normalement. L’éclairage est aussi à contrôler selon le besoin de l’utilisateur. De plus, le WAF est parfait.

Cependant, il reste un souci de s’en procurer en France. Sans parler de leur prix important et de certains problèmes qu’ils peuvent provoquer aux yeux. Il est aussi possible d’opter pour les lampes à incandescence traditionnelle, car bien que payantes, elles provoquent moins de dégâts. On peut diminuer la facture d’électricité en diminuant l’usage, par exemple en dormant tôt. Néanmoins, ces options sont meilleures que d’utiliser les ampoules basse consommation.






One Reply to “Ampoules à basse consommation : lumière sur l’arnaque”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *