Comprendre la date de consommation, péremption et DLUO

Il existe trois catégories de date limite pour les produits alimentaires. Ce sont la date de consommation, la date de péremption et la date limite d’utilisation optimale (DLUO). Il est indispensable de savoir que ces trois catégories ont leurs propres concepts.

La date limite de consommation

La date limite de consommation connue sous l’abréviation DLC désigne la date limite qui s’applique pour les denrées périssables préemballées. Si l’acheteur consomme ces produits après cette date, il risque de tomber malade. Bref, les aliments consommés après la date limite de consommation peuvent représenter des dangers pour la santé humaine. La plupart des produits qui sont marqués par cette date sont ceux qui se trouvent dans le rayon boucherie, les légumes prédécoupés et quelques produits laitiers. La date limite de consommation ou DLC est reconnue par l’expression « à consommer jusqu’au… » suivie du jour et du mois qui la détermine. Il est interdit de vendre des produits qui ont dépassé cette date limite puisque cela représente une infraction.

La date limite d’utilisation optimale

La date limite d’utilisation optimale ou DLUO concerne la date indicative qui est affichée sur les produits alimentaires emballés. Cette date représente le délai pendant lequel le produit n’a pas encore perdu toute sa saveur ou ses qualités spécifiques. À la différence de la date limite de consommation, le produit qui dépasse la date limite d’utilisation optimale n’est pas néfaste pour la santé humaine. Les aliments qui sont indiqués par cette date sont les produits surgelés, les conserves et les produits séchés. La DLUO est reconnue sous diverses expressions et chacune d’entre elles représente une signification. Le terme « À consommer de préférence avant le… » suivi d’une date précise, autrement dit le jour et le mois, indique qu’il est possible de consommer le produit avant les 3 mois qui suivent cette date. Si on remarque une mention « À consommer avant la fin… » avec le mois et l’année, le produit n’est pas dangereux entre 3 à 18 mois après la date. Et s’il existe une indication « À consommer avant fin… » suivie de l’année, le consommateur peut manger le produit 18 mois après la date. Il est à noter qu’un produit qui a dépassé la DLUO est toujours vendable, cet acte n’évoque pas une infraction.

La date de péremption

La date de péremption inscrite sur les denrées alimentaires peut représenter deux types de catégorie, soit la date limite de consommation, soit la date limite d’utilisation optimale. Si cette date est une date limite de consommation, le produit ne peut plus être consommé vu que cela peut s’avérer dangereux pour la santé du consommateur. S’il s’agit d’une date limite d’utilisation optimale, le produit peut toujours être mangé, mais sa saveur s’est un peu altérée. Pour les produits laitiers, le lait stérilisé est consommable deux semaines après la date de péremption. Pour les desserts et les crèmes, il ne faut plus les consommer après deux à trois jours de la date indiquée. Pour les boîtes de conserve, on peut toujours les consommer après plusieurs années de la date de péremption si la boîte n’est pas bombée ou rouillée.






Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *